Performance et taux de conversion

Etude Google : Impact du temps de chargement sur le taux de rebond

Toutes les études montrent qu'il existe une corrélation forte entre la performance de votre site, essentiellement le temps de réponse et les ventes. Bien évidemment la qualité des contenus est aussi un facteur prépondérant. Récemment, Google a mené une étude sur plus de 900 000 sites internet, couvrant 126 pays. Selon l'étude, il faut 22 secondes en moyenne, pour qu'une page mobile se charge. L'étude indique aussi qu'au-delà de 3 secondes d'attente, 53% des mobinautes quittent la page qui est en cours de chargement. Et ça c'est un problème !

L'étude insiste sur l'impact du temps de chargement sur le taux de rebond. En effet, on constate que quand le temps de chargement de la page passe d'une seconde à sept secondes, la probabilité d'un rebond des visiteurs mobiles augmente de 113%.

UBfast, en améliorant le temps de réponse va diminuer le taux de rebond. Cette diminution a bien entendu un impact direct sur le taux de conversion (passage a l'acte d'achat). Plus de visiteurs qui restent c'est potentiellement plus de ventes.

L'impact se révèle tout aussi fort sur les taux de conversion, comme le montre le récent exemple d'Etam qui en réduisant le temps moyen de chargement de ses pages de 1,2s à 500ms, a fait grimper son taux de conversion de 20%

UBfast agit simultanément sur tous les leviers d'amélioration du taux de conversion !

Etude Google : Liens entre structure des pages, taux de conversion et taux d'abandon

Une étude de Google analyse des modèles prédictifs du taux de conversion et du taux d'abandon (bounce rate). Ces modèles sont réputés fiables à respectivement 93 et 96%.

En voici un résumé

Le nombre d'éléments de page.

Ce que dit Google :

« Plus il y a d'éléments sur une page, plus le poids et la complexité de la page sont importants. Une page Web typique pèse aujourd'hui 2&bsp;486 Ko et contient une centaine d'éléments hébergés sur des serveurs différents. Beaucoup de ces éléments sont non optimisés, non mesurés et non surveillés - et donc imprévisibles. Cela rend les chargements de page aléatoires.

Nous avons constaté que le nombre d'éléments sur une page était le plus grand prédicteur des conversions. Et lorsque nous regardions des sessions entières, les pages comportant plus d'images et d'autres éléments entraînaient moins de conversions. Le coupable pourrait être l'impact cumulatif sur les performances de tous ces éléments de la page.»

UBfast

  • Diminue le nombre de requêtes et donc le nombre d'éléments demandés.
  • Cache les pages coté serveur comme coté client, et minore le nombre d'allers-retours Client ↔ Serveur Web ↔ Serveur de traitement / Base de données.
  • Améliore le temps de réponse pour toutes les pages, ce qui diminue notablement l'effet cumulatif cite.

Le nombre d'images

Ce que dit Google :

« Dans notre recherche, nous avons constaté que le nombre d'images sur une page était le deuxième plus grand prédicteur des conversions. Considérez ceci: Sur une page de détail typique, les éléments graphiques tels que les favicons, les logos et les images de produits peuvent facilement représenter jusqu'à deux tiers (en d'autres termes, des centaines de kilo-octets) du poids total d'une page. Résultat: des téléchargements de pages ralentis de manière cumulative tout au long d'une session. En fait, nous avons trouvé que les sessions qui convertissaient les utilisateurs avaient 38% d'images de moins que les sessions non converties.»

UBFast

  • Allège le poids des images
  • Incorpore celles qui peuvent l'être

Temps de préparation DOM.

Google :

« Nous avons trouvé que le temps de préparation du DOM (le temps nécessaire pour que le code HTML de la page soit reçu et analysé par le navigateur) est le plus grand prédicteur du taux de rebond. (Ou, pensez-y comme ceci: c'est un peu comme se préparer à cuisiner, votre livre de cuisine est ouvert, votre recette est devant vous et vos ingrédients sont en attente.) Les utilisateurs ne peuvent pas percevoir quand le code HTML a été reçu et analysé, il doit être chargé avant que des éléments visibles comme des images puissent être chargés.

Dans l'ensemble, lorsque les temps de disponibilité des DOM ont été plus lents lors d'une visite, les gens ont rebondi davantage. Notre recherche a montré que les sessions rebondies avaient des temps de préparation DOM qui étaient 55% plus lents que les sessions non-rebondies.

Nous avons également remarqué que les taux de rebond étaient encore plus élevés si la première page de la visite avait un temps de préparation du DOM significativement plus lent que les pages restantes. Cela nous indique que les premières impressions sont importantes: si l'expérience initiale d'un utilisateur sur un site est lente, il est plus probable qu'il rebondisse plus tard. Cette interaction initiale semble colorer la perception des gens du site et diminuer leur volonté d'être patients tout au long du processus de transaction.»

Temps de chargement de la page complète.

Ce que dit Google :

« Outre le temps de préparation du DOM, le nombre de secondes nécessaires au chargement de la page a eu le plus d'impact sur le maintien d'un utilisateur sur un site mobile. Nous avons trouvé que les temps de chargement du site Web mobile médian pour les sessions rebondies étaient d'environ 2,5 secondes plus lents que les sessions non-rebondies.

Cette constatation est convaincante parce que, dans l'industrie de la performance Web, il y a eu une tendance croissante à considérer le temps de chargement de la page comme une mesure insignifiante. Avec une corrélation aussi forte entre le temps de chargement et le taux de rebond, il peut être prématuré de le rejeter.»

UBfast

  • Allège le poids des pages
  • Cache les pages
  • Améliore les temps de chargement